Archives du blog

Publication sur Merlan Frit : Modder Massively Obsessionnal of The Elder Scrolls

listemod

La théma de Merlan Frit ce mois-ci : « le RPG est mort, Vive le RPG ! »

Voici ma petite contribution pour soutenir le RPG PC et les irréductibles communautés des modders ! C’est par ici

Merci beaucoup Imrryan pour ta première impulsion au début de mes recherches, au final, un mois de travail de fond a été nécessaire pour clôturer l’article. Bonne lecture !

Publicités

Skyrim

Opus V, l’arbre généalogique de la noble lignée des Elder Scroll porte un nouveau fruit. C’est après beaucoup de temps et d’hésitations que je poste cette critique, autant de temps et d’hésitations qu’il m’a fallut pour l’acheter. Oblivion m’avait durablement refroidie et comme les personnes âgées engoncées dans leurs habitudes, je m’étais réfugiée dans le giron de Morrowind qui accède aujourd’hui au statut de grand-mère dans la famille Elder Scroll. Des commentaires appuyés de membres de la Confrérie des Traducteurs et de mon entourage furent nécessaires pour me faire franchir le pas.

Musiciens, troubadours, marchands ambulants apportent vie et ambiance en Skyrim, heureusement

Il serait parfaitement inutile de commenter l’interface graphique de Skyrim, certes excellente, je préfère lancer un pari : éblouis en 2012, moqueurs en 2020 ? L’évolution des moteurs graphiques (en parallèle de leur appétit pour la RAM) est autant source d’émerveillement que d’obsolescence…Je préfère parler de points positifs à la durée de vie plus grande que celle d’un processeur. La vie quotidienne en Bordeciel, de la cuisine à la forge, la vie des passants, avec de très bons doubleurs, la vie nocturne, des bardes et des poivrots, le caractère et l’âme de chacune des villes de Skyrim sont pour moi les qualités essentielles de ce nouvel opus. Ce qui n’était qu’ébauche maladroite dans Oblivion est devenue peinture naturaliste.

SUITE

%d blogueurs aiment cette page :