Archives du blog

Aquaria, immersion en eaux troubles

Jeu d’exploration/Shoot’em up/Énigme/Ambiance/Action. (éditeur: Bitblot)

Un jeu d’auteurs-développeurs-musiciens indépendants – deux personnes qui ont travaillé sur le jeu dans son intégralité ! – dont j’avais laissé dormir la démo sur mon bureau depuis fort longtemps.  À tort, comme j’ai pu le découvrir lors d’une après-midi d’été typiquement bretonne (c’est-à-dire aquatique).

aquaria, immersion en eaux troubles

Plongez dans un univers fascinant, artistique et toujours varié. Ici, les statues témoignent d’une ancienne civilisation engloutie…

Comme son nom l’évoque si bien, Aquaria est un jeu d’immersion…dans l’eau. Jeu d’explo en 2D, Aquaria jouit pourtant d’un graphisme très coloré, très beau, parfois merveilleux. Dans un monde féérico-diabolique resplendissant, au milieu d’une faune et d’une flore enchantées, votre sirène nommée Naija évolue et explore un vaste univers sous-marin en toute grâce et légèreté. Élément rare dans un jeu vidéo, la musique offre une place prépondérante dans le gameplay, tout autant les ambiances sont variées et excellentes (du lagon enchanteur aux abysses asphyxiantes), l’héroïne elle-même est musicienne. Chaque note est associée à une couleur particulière. Les mélodies psalmodiées par la douce protagoniste lui confèrent un pouvoir incroyable sur la nature et les éléments qui l’entourent : elle peut faire éclore les boutons de fleurs ou enchanter les poissons pour en extraire des ingrédients nécessaires à sa survie. Les huiles ou chairs ainsi récoltées permettront à notre demoiselle à écailles de concocter des potions alchimiques : regains de santé, de fatigue, surcroît de force…etc… Si vous parvenez à la mener loin, au-dessus des profondeurs labyrinthiques, vous parviendrez à lui faire découvrir le monde terrestre : une bouffée d’air frais qui contraste avec l’oppression des profondeurs, mais des parois difficiles à grimper lorsque l’on se déplace avec de simples nageoires.

SUITE

%d blogueurs aiment cette page :