Horreur à Arkham, l’amour des travaux manuels*

Editeur : UBIK

Auteur : Richard Launius et Kevin Wilson.

1-6 joueurs (intéressant à partir de 3)

2 heures minimum ou 1 heure par joueur.

Coopération/Ambiance

Présentation :

Encore aujourd’hui, les jeux coopératifs sont choses rares (de mémoire, je ne vois que Pandémie et les Chevaliers de la Table Ronde). Le principe est simple : les joueurs ne jouent pas les uns contre les autres, mais ensemble contre un ennemi commun ; le plus souvent contre une pioche d’évènements aléatoires, ce qui implique une certaine dose de hasard dans ce type de jeu. Horreur à Arkham est basée sur l’œuvre d’Howard Phillips Lovecraft et largement inspiré du Jeu de Rôle l’Appel de Cthulhu. En deux mots, voici les prérequis pour s’immerger dans les récits de Lovecraft : nous ne sommes pas seuls, de nombreuses civilisations âgées de nombreux millions d’années nous entourent. Et nous considèrent plus ou moins comme des insectes. Leurs guerres ont marqué les ères géologiques et la civilisation des Grands Anciens a été bannie de notre dimension. Dans l’ombre, depuis des milliers d’années, ils n’attendent qu’une faille inter-dimensionnelle pour à nouveau dominer notre monde. C’est à ce danger immédiat que les joueurs vont devoir faire face.

Les règles du jeu sont plutôt lourdes, sans être complexes, la foultitude de petits détails exige plusieurs lectures successives de la vingtaine de pages du livret. Il faudra donc qu’un joueur courageux se sacrifie et consacre quelques heures au débroussaillage. Par contre, un Gardien (maître du jeu) à l’Appel de Cthulhu ne sera pas surpris, les règles sont en effet assez proche de celles du jeu de rôle. Les joueurs choisissent en début de partie un aventurier qu’ils incarneront au cours du jeu (s’il ne meurt pas rapidement) dans la ville d’Arkham en proie à des évènements surnaturels. Le plateau représente la ville elle-même et sa mise en place est plutôt laborieuse. Au même titre que les règles, le nombre d’items à disposer (créatures, objets, livres, rencontres, portails) est presque inquiétant. En plus du plateau, un Grand Ancien est tiré au hasard, c’est l’ennemi qui essayera d’envahir notre dimension. Une pile de cartes « évènements » complète le tout. Les personnages-joueurs évolueront dans Arkham en essayant de décrypter les sombres affaires qui s’y trament, combattront les Cultistes -les humains serviteurs des Anciens- et devront réunir le matériel magique nécessaire au bannissement de cette immonde divinité extraterrestre. Mais la folie et la mort les menaceront à chaque instant.

Mon avis :

Très bonne ambiance pour ceux qui apprécient les écrits de H. P. Lovecraft : les Cultistes, les zombies, les êtres innommables, les grimoires anciens, toute la clique de Cthulhu a répondu à l’appel. La pression sur les joueurs est très forte, les évènements aléatoires de la pioche ont été si bien pensés que le rythme de la partie s’emballe inexorablement vers la catastrophe, sans savoir précisément quand elle se produira. Les aventuriers incarnés par les joueurs ne sont que fétus de paille comparés aux forces ennemies, une bonne dose de prudence et de tactique est requise. Les parties se suivent et ne se ressemblent pas, d’autant que de nombreuses extensions permettent de varier les plaisirs. Le seul frein à mon enthousiasme fut le hasard trop présent. Trop de jets de dés, trop de tirages aléatoires qui créent une frustration chez les joueurs avec des parties parfois trop faciles, parfois trop dures. Les jeux coopératifs sont, je crois, malheureusement tous victimes de ce travers. Il n’empêche, plusieurs dizaines de parties furent nécessaires pour que ce sentiment voit le jour. Sachant qu’une partie dure près de trois heures, c’est une durée plus qu’honorable !

*I love craft

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :